Quelle quantité de la vie humaine est perdue à attendre ? – Ralph Waldo Emerson

Note : cet article est une traduction de l’article How to Wait Less de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

See original imageOn passe tellement de temps dans notre vie à attendre.

Nous faisons la queue, nous attendons la personne parfaite, nous sommes impatients que nos rêves se réalisent, nous avons hâte d’être le jour où nous aurons un plus beau corps et une meilleure vie, nous cherchons des moyens de réaliser nos objectifs un jour prochain.

Nous attendons. Cette meilleure vie arrive, et nous y arriverons bientôt.

Et si nous arrêtions d’attendre, si nous cessions d’essayer de réaliser nos rêves et nos objectifs, si nous cessions d’espérer et d’anticiper ? Et si cette meilleure vie était déjà là, et que le seul moyen de la vivre était de cesser de regarder vers l’avant et de prendre conscience de ce que nous avons déjà ?

Si vous attendez que les bonnes choses arrivent – ou que vous essayez activement de faire que quelque chose de bien se réalise – faites une pause. Regardez là où vous en êtes maintenant, dans la vie et physiquement, en ce moment. Où êtes-vous ? Est-ce déjà super ? Si c’est le cas, pourquoi êtes-vous impatient  concernant l’avenir, alors que vous en êtes déjà là ?

Et si nous ne pensons pas que là où nous sommes est déjà super, peut-être que nous ne sommes pas assez attentifs.

Les files d’attente et le trafic

J’ai récemment dû conduire un camion de déménagement pendant six heures, et je me suis surpris à penser : « J’ai vraiment hâte d’être arrivé ! » Bien sûr, quand j’ai noté avoir eu cette pensée, je me suis souvenu : « Tu es déjà arrivé. »

L’endroit où j’étais – seul, dans un camion, sur l’autoroute, en plein milieu d’une magnifique région – était vraiment super. Peut-être que mes jambes étaient fatiguées, mais c’était une opportunité de sentir mes jambes, alors que nous sommes tellement à oublier qu’elles sont là quand nous sommes assis toute la journée. C’était une chance de me souvenir que je suis en vie, ce que nous tenons tous pour acquis. Nous participons quotidiennement au miracle de la vie, et pour nous ce n’est pas seulement routinier et fade, nous trouvons aussi que cela craint.

Mes jambes étaient fatiguées, donc je me suis arrêté à une aire de repos, je me suis étiré les jambes, je me suis allongé dans l’herbe, et j’ai regardé le ciel. Mes jambes fatiguées m’ont donné cette possibilité, donc les jambes fatiguées ne craignent pas, elles sont supers.

La prochaine fois que vous vous retrouvez à attendre dans le trafic ou une file d’attente, et  que vous pensez « J’ai vraiment hâte d’être arrivé ! »… souvenez-vous que vous êtes déjà dans un endroit super. Peut-être que c’est dans une voiture, seul, mais quel mal y a-t-il à être seul ? Ne pouvez-vous pas écouter de la musique, chanter une chanson que vous aimez, danser ? Ne pouvez-vous pas regarder le ciel au-dehors et réaliser les merveilles qui vous entourent ? Ne pouvez-vous pas vous parler et découvrir quelle super compagnie vous êtes ?

Si vous êtes dans une file d’attente, n’êtes-vous pas entourés par des êtres humains fascinants ? Quel super moment pour regarder, écouter, et apprendre.

La tragédie des objectifs

Nous fixons des objectifs, ces petits rêves de ce que sera le futur, et nous nous concentrons sur eux. Tous les jours, nous travaillons sur ces objectifs, nous faisons un pas de plus vers ce super futur. Quand l’objectif est atteint, wouaouh ! Et maintenant ? Objectif suivant. Et encore un autre. Ce genre de réflexion vers l’avant ne s’arrête pas quand vous atteignez l’objectif, et ne s’arrêtera pas tant que vous aurez encore un instant de vie, un futur à viser.

Mais en fait, cela peut s’arrêter. Maintenant. Cessez de viser cet objectif, et regardez où vous en êtes.

L’objectif peut paraître super : courir un marathon, terminer un projet, se désendetter, avoir de beaux abdos, gagner un million de dollars. Mais c’est un fantasme, et quand (si) ce fantasme se réalise, il ne sera pas comme vous l’imaginiez. Cela ressemblera à la vie normale, pas à une nouvelle vie incroyable différente de la vie que vous aviez. La vie ne sera pas meilleure, et ne le sera jamais, tant que vous n’arrêterez pas de penser à cette vie meilleure et réaliserez que la vie est déjà incroyable.

Cette vie, maintenant, est déjà parfaite ! Profitez-en, oubliez ces objectifs. Les atteindre ne sera pas mieux que la vie fantasmée qui est là, en ce moment.

On m’a demandé, « Qu’est-ce que je fais si je n’ai rien de ce que je veux ? » Eh bien, arrêtez d’espérer ces choses. Elles ne sont pas meilleures que ce que vous avez déjà, qui est un évènement incroyablement invraisemblable et qu’on appelle la vie.

La recherche de l’amour

Tant de gens attendent l’amour de leurs rêves, cette personne parfaite qui va les aimer, rendre leur vie parfaite.

Cette personne peut se montrer ou pas, mais la tragédie n’est pas que vous n’ayez pas ce Mr ou cette Mme Perfection… c’est que vous attendez le bonheur.

Vous n’avez pas besoin qu’une autre personne vous aime, vous complète, vous rend heureux(-se). Cette personne est déjà là, elle est déjà avec vous en ce moment. (Alerte spoiler : c’est vous.)

Vous êtes la meilleure des compagnies, la personne qui sera toujours là, l’amour inconditionnel que vous recherchez. Vous avez simplement besoin d’arrêter d’attendre ce Mr ou Mme Perfection, et de vous regarder. Faites vraiment attention à vous-même. Acceptez-vous. Aimez-vous, comme vous êtes, sans espérer être différent.

Cela pourrait demander quelques tests, mais faites ces tests dès maintenant. Vous pourriez trouver que vous êtes le grand amour de votre vie que vous avez toujours attendu.

                                                     See original image

Trois choses à faire aujourd’hui

Comment arrêter d’attendre que les bonnes choses arrivent ? Trois choses que vous pouvez faire maintenant, aujourd’hui :

  1. Ralentissez. Se presser signifie que vous passez à côté de ce qui est juste à côté de vous.
  2. Faites attention. Regardez ce qui vous entoure en ce moment. Regardez-vous, et à quel point vous êtes super. Si cela n’a pas l’air super, regardez-y de plus près.
  3. Applaudissez (lien seule façon répondre à la vie).

Nous ne vivons jamais ; nous sommes toujours dans l’attente de la vie. – Voltaire


 

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot vlgfjd ? :